Le Sprint LabRetraite, une aventure intrapreneuriale pour la CNAV

Après 15 jours d’immersion au sein des locaux de la CNAV à Paris, les étudiants de 42 et de l’Université Paris Descartes se sont retrouvés du 13 au 15 novembre pour le lancement officiel de la nouvelle Matrice LabRetraite suivi d’un sprint créatif hors du commun en compagnie de nombreux experts de l’Assurance Retraite. Avec pour but initial de voir émerger des solutions innovantes destinées à imaginer les services numériques et les expériences utilisateurs de demain, ces 3 journées ont aussi permis aux agents mobilisés, de se lancer avec enthousiasme dans une aventure intrapreneuriale collective ambitieuse !

Comment utiliser les nouvelles technologies pour des services neufs ? des expériences utilisateur différentes ? telles étaient les questions auxquels les projets imaginés par les étudiants devaient répondre à l’issu de ce hackathon XXL de 3 jours aux côtés de nombreux experts de l’Assurance retraite.

Acte 1 : L’effervescence

Lundi 13 novembre. C’est parti !
La nouvelle matrice LabRetraite est officiellement lancée, avec à son bord une quinzaine d’étudiants issus de 42 et de l’Université Paris Descartes.

En immersion dans les locaux de la CNAV depuis le 31 octobre, les étudiants ont déjà pu se familiariser avec les grands enjeux de l’Assurance Retraite par le biais de nombreuses conférences et rencontres avec l’ensemble des directions et le monde de la recherche.
Ils sont désormais prêts pour les échanges avec les experts métiers, venus des 4 coins de la France, afin de mener une réflexion sur les solutions qui outilleront les services numériques de l’assurance retraite de demain !
Un 
enjeu technique, bien sûr, mais aussi ciblé sur les usages et besoins exprimés par les assurés et les agents de la CNAV selon 4 grandes thématiques :

1 – Orientée interne : gestion de la connaissance et accès à l’information contextualisé, centralisé, et facilité.
2 –Orientée données, traitement et ciblage : accès aux droits (cela concerne tous droits retraite et action sociale).
3 – Orientée clients externes : offre de service pour les moins de 55 ans avec l’idée d’un produit d’appel.
4 – Orientée clients externes : offre dématérialisée pour les questionnaires ressources transmis à l’assuré.

Durant cette première journée, plusieurs tables rondes ont permis aux étudiants d’échanger avec pas moins d’une cinquantaine d’experts mobilisés pour l’occasion !

Répartis par expériences métiers thématiques, les agents de la Cnav, rejoints dans l’après-midi par des étudiantes de l’EN3S (École nationale supérieure de sécurité sociale) ont ainsi pu exposer leurs missions et cibler, en compagnie des matriciens, les premières pistes possible d’action.

Capture d_écran 2018-01-03 à 14.27.49

Une restitution de ces premiers échanges concluait cette première journée posant les bases de la réflexion des deux prochains jours de sprint.

Acte 2 : L’intrapreunariat

Mardi 14 novembre.
Pour les étudiants c’est le moment de se positionner, de réfléchir, d’imaginer des idées et des solutions, tant sur le fond qu’en terme de réalisation informatique, et surtout fonction des problématiques qui ont émergées la veille.

Capture d_écran 2018-01-03 à 12.51.04Les premières équipes se constituent autour de ces enjeux, en fonction aussi de leurs intérêts personnels.

Cette première demi-journée de Hackathon permet habituellement aux étudiants d’affiner une proposition (bénéfices, difficultés) avant d’en discuter avec les bons experts pour réaliser quelque chose de pertinent et qui réponde au sujet.

Pour les experts justement, toujours présents et toujours aussi nombreux !, cette première matinée de sprint, sans les étudiants, devient vite une occasion de poursuivre les débats d’idées engagés la veille dans une dimension intrapreneuriale.

Capture d_écran 2018-01-03 à 12.51.59

Portés par l’ambiance de travail et le format collaboratif en mode Agile du sprint, ils transforment ce temps d’attente en team building à la recherche de solutions innovantes pour répondre à leurs enjeux du quotidien.

Lorsque les étudiants reviennent confronter leurs premières idées au regard des experts de premières équipes « hybrides » se constituent, pour proposer de premières orientations étudiants pensées produit (caractéristiques, fonctionnalités…) et métiers.

En fin d’après-midi, grande première lors des hackathons, les premières idées de projets sont exposées CONJOINTEMENT par les étudiants et les experts selon cette double visibilité d’usage et de fonctionnalité, devant un jury intermédiaire chargé de conseiller, encourager et réorienter les équipes en vue de la présentation finale.

Acte 3 : L’hybridation

Mardi 15 novembre. C’est le grand jour !

Capture d_écran 2018-01-15 à 10.19.50

L’objectif de cette journée est de présenter un concept, c’est-à-dire les enjeux techniques, le public cible, l’insertion dans l’écosystème professionnel, le design et les usages…

Les équipes passent un bonne partie de la journée à peaufiner leurs projets suite aux discussion de la veille et à préparer leurs présentations finales.

Un jury prestigieux est réuni pour l’occasion.

Son rôle est d’apprécier la pertinence des projets présentés dans le cadre des thématiques proposées, mais aussi leur faisabilité, leur originalité et la qualité des présentations proposées.

Jury

A l’issue de cette troisième journée intense de sprint créatif, 4 projets ont émergés au regard des problématiques initiales soulevées :

  • Un projet lié à l’accès à la connaissance en interne, destiné à faciliter les recherches et l’accès aux informations pour les agents qui effectuent chaque jour de nombreuses recherches concernant des textes règlementaires, textes de lois, dispositions conventionnelles au sein de nombreuses bases existantes dans le champs de la sécurité sociale, spécifiques à certaines caisses ou en inter-régimes. Ce projet a pour objectif de faciliter les recherches dans ces bases grâce à des systèmes d’indexation, d’affinage de résultats basés sur l’IA et des boucles d’améliorations continues…). Ce projet est destiné à apporter plus de confort de travail en interne pour les agents, plus de fiabilité et de rapidité dans les recherches et en bout de chaîne une meilleure qualité de service aux assurés.
  • Un projet destiné aux moins de 55 ans explorant les problématiques de certification des parcours professionnels. A l’heure où les parcours de vie sont de plus en plus fluctuants (changements de régimes, périodes de chômage, auto-entrepreneuriat) l’objectif est de capter l’attention des moins de 55 ans, de les inciter à créer un espace personnel afin de les informer et de les rendre acteurs de leur parcours tout au long de leur carrière professionnelle. Ce projet propose un accompagnement en amont de la période d’accès aux droit qui permet aussi d’anticiper une nouvelle vie pour les assurés.

  • Un projet destiné à favoriser l’accès aux droits, notamment chez les personnes les plus fragiles. Il prévoit de centraliser les données issues de différentes entités (CNAV, sécurité sociale, action sociale, RNCPS…) afin de reconstituer des droits auxquels les individus n’auraient pas prétendu et de mieux cibler les ayant droit et les changements de situation non pris en compte.
  • Un projet lié à la dématérialisation permettant, grâce au recueil et au croisement d’informations issus de différentes bases (finances publiques, sécu, cnav…) de créer  un parcours numérique de questionnaires de ressources dématérialisés et pré-remplis délivrés et modifiables à différent moments du parcours des assurés (accès au droits, changements de situation…). Ce projet a pour but de faciliter les transmissions d’informations et de les fiabiliser en diminuant les quantités de questionnaires non retournés, rendus hors délai ou mal complétés.

 

Pour Jean-Paul Delevoye, président du jury, et Renaud Villard, directeur de la Cnav, cette émulation collective est un vrai succès.

delevoye

Et maintenant ?

Dans les 5 prochains mois, les premières idées présentées seront amenées à évoluer et à s’affiner pour s’adapter au réalités du terrain. Ce travail s’effectuera en lien avec les directions métiers et experts mobilisés pour le suivi des projets.

Prochain objectif pour les étudiants : la première escale prévue les 12 et 13 février 2018 avant de passer en production et de penser à l’implémentation des solutions prévue à partir du mois d’avril 2018.

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :